• Liaisons Sociales Europe, Nº 14, 16 avril 2021
  • Conditions de travail
  • « The Deal », la nouvelle organisation de travail du groupe PwC UK mise sur l’« hybride »
Liaisons Sociales Europe, 14, 16/04/2021
Liaisons Sociales Europe

« The Deal », la nouvelle organisation de travail du groupe PwC UK mise sur l’« hybride »

« The Deal », la nouvelle organisation de travail du groupe PwC UK mise sur l’« hybride »

Publiée le 13/04/2021

  • La rédaction de Liaisons sociales Europe
  • PwC UK a choisi d’interroger l’ensemble de ses salariés pour imaginer le travail dans le monde post Covid-19. Il en ressort « The Deal », une nouvelle organisation du travail hybride présentée via un communiqué du 30 mars 2021.
Portée

Kevin Ellis, président de PwC UK

© PwC UK

PwC, cabinet d’audit britannique, d’expertise comptable et de conseil, met en adéquation sa stratégie avec les enquêtes qu’il a menées depuis le début de la pandémie. En effet, dans une étude qu’il a menée auprès de plus de 32 000 salariés dans 19 pays, révélée le 17 mars, 40 % des salariés affirment que leurs compétences digitales se sont améliorées au cours des différents confinements. Mais cela ne suffit pas : « Je sais que la crise du coronavirus a d’énormes répercussions sur la vie de tous. Il est plus important que jamais de rester en contact … Dans cet esprit, je voulais vous offrir mon soutien et vous assurer que PwC prend toutes les mesures nécessaires pour continuer à servir tous nos clients - qu’ils soient mondiaux ou locaux, grands ou petits, commerciaux, publics ou ONG. On est là pour vous », indique Kevin Ellis, président et associé principal de PwC UK sur le site du cabinet, dans un message adressé à sa clientèle.

Se connecter de partout

Dans cette communication axée sur les conséquences de la pandémie en matière de relations commerciales, Kevin Ellis a également choisi de parler de ses équipes. « Nos employés utilisent depuis longtemps des technologies qui leur permettent de se connecter, de travailler et de collaborer, à tout moment, n’importe où, avec nos équipes projet et nos clients. »

Si le président de PwC UK affirme également que les salariés de son groupe continueront « à fournir notre gamme complète de services de la même qualité », il insiste sur la flexibilité imposée « car nous reconnaissons que les besoins de votre entreprise peuvent maintenant être très différents de ce qu’ils étaient il y a quelques semaines. »

« Modèle de travail hybride »

Pour pouvoir à la fois répondre aux demandes des clients et satisfaire les personnes en interne qui doivent s’adapter aux nouvelles conditions de travail, PwC UK poursuit la stratégie de communication de son président en jouant la carte de la transparence. Le 30 mars dernier, il a explicité sa nouvelle organisation de travail qui concerne ses 22 000 collaborateurs britanniques. « Ces changements sont une réponse directe aux sondages effectués auprès de nos salariés, qui ont dit apprécier un mélange de travail à domicile et au bureau », indique le président de PwC UK. Il en résulte « un modèle de travail hybride », affirme le groupe qui décline les apports ces changements intitulé « The Deal ». Cette nouvelle organisation « repose sur une flexibilité et une confiance pour répondre aux besoins des équipes, des clients et de l’entreprise. » Le communiqué précise aussi que les détails seront donnés « dans les semaines à venir », mais PwC UK dévoile les principes majeurs de sa nouvelle organisation : « journée d’autonomisation » qui donne au personnel plus de liberté pour décider du modèle de travail le plus efficace d’une journée ; la possibilité de continuer à travailler à domicile dans le cadre d’un travail mixte, en prévoyant que les salariés passent en moyenne de 40 à 60 % de leur temps dans les mêmes locaux que leurs collègues, « soit dans nos bureaux, soit sur les sites des clients » ; une journée de travail réduite le vendredi de juillet et août, « en supposant que la majorité de nos employés termineront à l’heure du midi après avoir condensé leur semaine de travail. »

Conserver les meilleurs talents

Kevin Ellis indique encore : « L'avenir du travail évolue à un tel rythme que nous devons continuellement modifier nos méthodes de travail afin de répondre aux besoins de nos collaborateurs et de nos clients. » Mais le président de PwC UK va plus loin : « Nous avons longtemps encouragé le travail flexible, et nous espérons que nos annonces deviendront la norme plutôt que l'exception. Nous voulons que nos collaborateurs se sentent en confiance et responsabilisés. » Et de conclure : « Sans une planification consciente, nous risquons de perdre les meilleurs éléments lorsque l'économie reprendra. »

C. Padych