• Protection Sociale Informations, Nº 1189, 23 octobre 2019
  • Complémentaires
  • Les captives en santé intéressent les multinationales
  • Protection Sociale Informations

Les captives en santé intéressent les multinationales

Protection Sociale Informations, 1189, 23-10-2019

Les captives en santé intéressent les multinationales

Publiée le 22/10/2019

  • Le cabinet d'actuariat Optimind a organisé, le 26 septembre, une conférence sur l'intégration des contrats santé des salariés dans les captives d'assurance détenues par les multinationales.

On assiste à un regain d'intérêt des multinationales pour les captives d'assurance dédiées au risque santé », observe Fabien Graeff, associé du cabinet d'actuariat Optimind, spécialiste des risques d'entreprise, sachant que l'immense majorité des 7 000 entités recensées dans le monde sont plutôt spécialisées en responsabilité civile et assurance dommage. Leur principe ? Ces sociétés d'assurance, réglementées et agréées, internes aux entreprises, ont accès, via un contrat de retrocommission, à un réseau d'assureurs locaux réassurés par l'un des quatre grands acteurs de la place que sont AXA XL, Generali, Allianz et Zurich. « Cela permet aux implantations locales d'une multinationale de bénéficier de conditions tarifaires d'assurance améliorées par rapport à celles que leur proposerait un assureur local », plaide Marine Charbonnier, gestionnaire de captives européennes chez AXA XL. Sous réserve « d'avoir au moins 10 M€ de primes santé à verser par an », nuance toutefois Élisabetta Zanellato, responsable Europe de l'Ouest du réseau Maxis GBN, constitué entre AXA XL et Metlife.

Appliquée à la santé, la captive présente plusieurs avantages, aux yeux de ses promoteurs. 1/Elle permet à la société mère d'avoir « une meilleure compréhension du risque et de la sinistralité par pays », grâce à des rapports trimestriels exhaustifs, anonymisés et harmonisés, adressés par la captive à sa société mère, explique Françoise Carli, consultante et ancienne responsable de celle de Sanofi. 2/La captive facilite la diffusion et l'usage de programmes de prévention et d'éducation à la santé ciblés par pays. 3/Elle peut prendre le relais des assureurs locaux, s'agissant de clauses d'exclusion spécifiques à certains pays (séropositifs au VIH). 4/Elle facilite la gestion des expatriés en cas de changement de pays de résidence, notamment en palliant les défaillances des régimes de protection sociale de base.

Haut de page

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer d'une navigation optimale et personnalisée