• Protection Sociale Informations, Nº 1202, 29 janvier 2020
  • Santé
  • Transport sanitaire d’urgence : la réforme s’éternise
  • Protection Sociale Informations

Transport sanitaire d’urgence : la réforme s’éternise

Protection Sociale Informations, 1202, 29-01-2020

Transport sanitaire d'urgence : la réforme s'éternise

Publiée le 29/01/2020

  • Après plusieurs mois d'attente, les fédérations des transports sanitaires se retrouvent pour une séance de négociations avec la Cnam le 13 février.

Les travaux sur la réorganisation de l'urgence préhospitalière, entamés en juin 2018 avec la Cnam puis transférés à la DGOS fin 2018, vont se poursuivre en 2020… à la Cnam ! « Nous retournons dans un cadre conventionnel qui doit nous permettre d'aboutir d'ici le mois de juin à l'élaboration d'un décret », explique Guillaume Narguet, secrétaire général à la Chambre nationale des services d'ambulances (CNSA). Au cours d'une réunion organisée mi-décembre, les pouvoirs publics ont annoncé aux quatre fédérations représentatives (CNSA, FNTS, FNAA et FNAP) le report de la réforme à 2021. La LFSS pour 2020 avait déjà prévu de prolonger d'un an les expérimentations en cours dans plusieurs départements (PSI nº 1186). Un nouveau calendrier a été défini. Les deux premiers trimestres 2020 seront consacrés à des rencontres avec la Cnam. Plusieurs objectifs sont fixés. 1/ Rendre l'organisation de la garde ambulancière plus efficiente. 2/ Mobiliser les ambulances en dehors des horaires de garde. 3/ Organiser les relations entre les sapeurs-pompiers et les ambulanciers. 4/ Définir de nouveaux outils pour la profession comme l'installation d'un dispositif de géolocalisation dans les ambulances ou la rédaction d'un référentiel de compétences. Au second semestre, les nouvelles modalités de la réforme commenceraient à s'appliquer dans certains secteurs déjà prêts, avant d'être généralisées au niveau national à partir de l'année prochaine.

En parallèle, des rencontres sont organisées entre la DGOS et les fédérations du secteur sur d'autres sujets comme la formation, la difficulté de recrutement ou encore la gouvernance du transport sanitaire. Un comité national, déjà créé à la fin des années 90, pourrait être réactivé pour faciliter les échanges.

UNE NOUVELLE FÉDÉRATION

La Fédération nationale des techniciens ambulanciers urgentistes, créée en août, rassemble une centaine d'adhérents. Elle a récemment publié un livre blanc, intitulé « La réponse ambulancière à l'urgence préhospitalière », qu'elle vient de présenter au ministère de la Santé.

Haut de page

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer d'une navigation optimale et personnalisée